Anita Blake, tome 15: Arlequin - L.K. Hamilton (Coup de coeur)

Anita Blake, tome 15: Arlequin - L.K. Hamilton

Anita blake tome 15 arlequin 711692 250 400

Présentation de l'édieur:

Mon triumvirat avec Jean-Claude et Richard a fini par attirer l'attention. J'en ai pour preuve la visite du chef de l'Eglise de la Vie Eternelle et un étrange masque blanc qu'on m'a offert en cadeau. D'après Jean-Claude, ces deux événements sont liés aux mystérieux Arlequin. Je devrais peut-être faire appel à Edward pour m'aider, car même si pour le moment ils ne font que me surveiller ça pourrait vite dégénérer : j'ai beau être l'exécutrice des vampires, les Arlequin ont le pouvoir de me juger et de m'exécuter, moi.

Mon avis:

Anita Blake est une série qui m’a littéralement envoutée dès les premiers tomes et je dois vous avouer que je vénère l’auteure qui a toujours des idées brillantes et une façon d’amener les choses excellente.

Après quelques tomes qui mettaient plus en avant les relations d’Anita et son contrôle de l’ardeur (qui a pris une nouvelle forme et qui n’a rien à voir avec le sexe), ce tome 15 remonte un peu dans l’action puisque nous retrouvons notre Anita des débuts.

Arlequin m’a mise dans tous mes états, surtout à cause de Richard que j’aime plus que tous les autres personnages, mais qui a agi comme un vrai con. J’ai eu envie de le claquer contre un mur, même si je l’aime quand même, lol. Tout se complexifie dans les relations d’Anita, mais elle a réussi à trouver un bon équilibre entre les hommes de sa vie. Un petit nouveau que nous avons découvert dans le tome 14 arrivera et je dois dire qu’il me fait de l’œil. Haven a l’air terrible. Bon, pour ma défense, j’adore les mecs chiants, c’est pour cela que j’aime autant Richard, mdr. Les autres hommes de la vie d’Anita ferment trop leur bouche et acceptent trop facilement les choses pour moi. Même Jean Claude se laisse plus ou moins gouverner par Anita.

Les intrigues de cours vampiriques sont toujours aussi brillantes et Laurell K. Hamilton nous tient en haleine du début à la fin. Les interactions entre les personnages sont hyper réalistes, on sent que l’auteure leur lâche la bride et qu’ils n’en fond qu’à leur tête. C’est génial de les voir « prendre vie » de cette façon et malgré leur nombre impressionnant, ils ont tous une personnalité propre et un charisme différent.

Dans ce tome, il y a également une chose que j’attendais avec une terrible impatience depuis le tome 9 : Olaf ! Eh oui, il revient et son attirance pour Anita est juste flippante, mais on se frotte les mains d’excitation pour savoir comment elle va gérer ce problème.

Alors, voilà, même si la fin d’Arlequin m’a vraiment attristée à cause de ce qu’a dit Richard, j’espère que ce ne sera pas définitif.

En résumé, un tome où l’action est beaucoup plus présente que dans les précédents, un vrai coup de cœur pour cette auteure que j’adore.

Ma note:

10/10 Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma chronique sur le tome 14: Anita Blake, Tome 14 : Danse Macabre - Laurell K. Hamilton

Ma chronique sur le tome 16 Anita Blake, Tome 16 : Sang noir - Laurell K Hamilton

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 18/06/2016